Canicule : préservons les plus fragiles

Cette période estivale est particulièrement aride et les températures caniculaires touchent les populations les plus sensibles. Rappelons quelques consignes pour un été en toute sécurité. 

Chaleurs annoncées = mode hydratation activée

Le maître mot, et on ne fait ici que de le rappeler, c’est de bien s’hydrater. L’eau représentant l’élément principal de notre corps. Ainsi, des pertes hydriques comme il est possible de le constater en période de canicule, peuvent avoir des conséquences sur notre  organisme et son fonctionnement. 

L’hydratation passe, ou doit passer, par une consommation d’eau régulière. 80% de nos apports en hydration devrait être de l’eau. Ils doivent représenter 2 litres pour une femme et 2,5 litres pour un homme.

L’eau se trouve également dans l’alimentation avec les fruits ou encore, les légumes. Il faut d’ailleurs privilégier ce type d’aliments et éviter les repas trop salés ou trop gras.

Il ne faut pas ressentir la soif. Pensez au petit enfant qui ne sera pas exprimer celle-ci. Il faut boire régulièrement, systématiquement, tout au long de la journée et de la nuit si nécessaire. 

Garder la tête et le corps au frais

Quand il fait très chaud, la température corporelle peut augmenter entraînant des dangers pour les plus sensibles notamment les bébés ainsi que les personnes âgées. 

Il est évident que rester à l’abri du soleil et de la chaleur dans un endroit le plus frais possible parait indispensable.

Mais associé à cette recommandation, il faut également penser à rafraîchir le corps des plus fragiles. Que ce soit en utilisant un brumisateur ou encore, en prenant des douches.

Vous pouvez si cela est possible utiliser un ventilateur pour garder le corps le plus frais possible. 

Conserver la fraîcheur dans votre logement

Aérer la maison s’est indispensable, mais en période de canicule on adapte ses habitudes afin de conserver la fraîcheur dans la maison. Ainsi, on ouvre la maison de très bonne heure ou dans la nuit et dès que les rayons de soleil deviennent plus présents, on ferme les volets et les fenêtres pour garder le minimum de fraîcheur dans le logement. 

On conserve ainsi une température correcte dans la maison. Alors certes, ce n’est pas agréable de rester à l’abris, dans le noir mais cela est indispensable.

D’autre part, on ne reste pas seul en période de canicule. Il est indispensable d’accompagner les personnes les plus fragiles face à une vague de chaleur afin d’être rapide en cas de déshydratation.

Être attentif aux signes de déshydratation

Protéger les plus fragiles cela passe par le dépistage de la déshydratation qui peut avoir de lourdes conséquences jusqu’à être mortelle dans certains cas.

Fatigue extrême, bouffée de chaleur lors de la consommation d’eau ou encore, crampes, nausées, maux de tête, somnolence autant de symptômes devant alerter. 

Une seule attitude face à cette situation : contacter les secours en appelant le 15. Une fois le SAMU alerté, il faut essayer de refroidir la personne en suivant les consignes officielles. 

Découvrir si ce n’est pas déjà le cas peut être un bon premier réflexe, apporter de l’hydratation sur le corps par le biais d’eau, de ventilateur, de glaçons.

Mais pour une personne fragile, surtout chez le jeune enfant, la communication ne sera pas toujours évidente ainsi on contrôle la température, on applique les recommandations et au moindre doute on consulte. 

Vous aimerez probablement
Canicule : les gestes à adopter pour les plus fragiles

Laisser une Réponse