La montée en puissance de la téléconsultation

Depuis la crise sanitaire de la Covid-19, nous avons pu constater une montée en puissance de la téléconsultation en France. Ainsi, cette pratique s’est inscrite dans les habitudes de soins, aussi bien pour les médecins que pour les patients. Alors, quels sont les retours sur la téléconsultation ? Nous allons tenter de le découvrir ensemble. 

L’impact de la crise sanitaire sur la téléconsultation

Le virus de la Covid-19 frappe désormais le monde entier depuis presque un an. Les confinements, le couvre-feu, bref, la vie a changé, tout comme nos habitudes. En effet, cette crise sanitaire nous a contrait a réduire les contacts physiques avec autrui. Voilà pourquoi la téléconsultation s’est développée. De plus, l’Assurance Maladie a pu assouplir ses règles, afin de proposer un remboursement intégral pour l’ensemble des consultations qui s’effectuent à distance. À l’arrivée du second confinement national, il faut savoir que les téléconsultations hebdomadaires ont doublé. Ainsi, il y a près de 500 000 actes qui ont été faits par semaine, ce qui est extrêmement important. Cette nouvelle méthode constitue aujourd’hui 80% des consultations médicales et contrairement à ce que nous pourrions penser, ce système ne déplaît pas à tout le monde, surtout que maintenant, la prise en charge par la mutuelle pour le coronavirus est beaucoup adaptée.

La capacité d’adaptation des médecins généralistes 

En effet, il est essentiel d’être bien équipé pour réaliser des consultations à distance. Cela est totalement inédit et pourtant, ils ont réussi. Ils s’avèrent que ce sont les médecins généralistes qui sont actuellement les plus équipés pour la téléconsultation. Ainsi, depuis le début de la crise sanitaire, trois médecins généralistes sur quatre ont réussi à mettre en place le système de consultation à distance. Bien entendu, ce sont loin d’être les seuls, puisqu’ils sont suivi de près par les psychiatres, les dermatologues, les gynécologues ou encore les pédiatres. De plus, grâce à un décret, les sages-femmes ainsi que les infirmiers ont également le droit d’exercer la télémédecine. Pour les patients, ceux qui optent le plus pour cette nouvelle pratique restent tout de même les jeunes citadins, même si en règle générale, tous les âges sont concernés. 

L’assouplissement des mutuelles

Désormais, les mutuelles sont équipées de plateformes pour la téléconsultation, ce qui est  très rassurant pour les patients. Par exemple, Apicil est en partenariat avec le service de médecin direct. Toutefois, sachez que si vous êtes assuré par Apréva par exemple, vous serez entièrement remboursé également. Celui-ci est ouvert à tous et ce, en toute gratuité. Ainsi, l’ensemble du parcours de soin peut être fait à distance et plus précisément, en ligne. En outre, certains médecins généralistes restent tout de même très mitigés, puisque dans de nombreux cas, un examen physique doit être fait. De ce fait, les consultations en présentiel restent tout de même essentielles, notamment pour les pathologies importantes ou pour les éventuelles complications.

Quels sont les avantages pour les patients ?

Premièrement, il faut savoir que la téléconsultation présente des avantages non-négligeables pour les patients, notamment en termes de disponibilité. En effet, vous pouvez prendre rendez-vous avec le médecin que vous souhaitez, peut importe l’endroit dans lequel vous vous trouvez. Cela est beaucoup plus simple pour trouver un médecin rapidement, hormis si vous êtes trop attaché à votre médecin généraliste habituel évidemment. De plus, les retours des patients sont relativement positifs, notamment pour les régions qui ont été très touchées par le virus de la Covid-19. De plus, la téléconsultation permet de simplifier le suivi de chacun des patients et ce, tout en limitant les déplacements. L’accès au soin, en règle générale, est favorisé grâce à ce système, ce qui est un point important pour les patients. De ce fait, les maladies dites chroniques peuvent être prises en charge plus rapidement. Enfin, la consultation à distance dégage du temps aux médecins pour les cas les plus importants. 

Vous aimerez probablement
Quelles sont les aides pour les étudiants face à la crise sanitaire ?
Covid 19 : le traitement contre le palu sur le banc d’essai
Loi Chatel et mutuelle : en savoir plus

Laisser une Réponse