Insolation et jeunes enfants : comment agir ?

L’été est bien là avec la plage, le soleil, les crêpes glacées. Mais l’été rime également avec les accidents surtout autour des jeunes enfants. Parmi lesquels nous retrouvons l’insolation. Conséquence bénigne d’un coup de chaud ou répercussion non négligeable à prendre au sérieux ? L’insolation peut vite gâcher les vacances de toute la famille. C’est la raison pour laquelle nous avons décidé de faire le point sur la prise en charge, mais surtout sur la prévention de l’insolation en été chez les jeunes enfants.

Insolation : de quoi s’agit-il ?

Avant de prévenir de l’insolation, il nous a semblé important de faire le point sur ce qu’est réellement ce que l’on appelle de manière anodine « le coup de soleil ».  L’insolation est une conséquence d’une exposition solaire trop importante à savoir trop prolongée ou juste à un soleil trop intense. Et la conséquence de cette exposition est l’insolation qui se caractérise par des symptômes physiques qui peuvent aller de la simple sensation d’avoir chaud à la déshydratation, la fatigue, mais également les troubles digestifs comme les vomissements. Des malaises peuvent également se déclencher entrainant des raideurs nucales, des confusions ou encore, des acouphènes ou bourdonnements d’oreille. Les conséquences les plus lourdes sont les convulsions et même, le coma, qui peuvent entrainer le décès. Ainsi, l’insolation n’est pas une mince affaire et se doit d’être prise en charge de manière sérieuse.

Prévention de l’insolation

Les mesures afin de prévenir l’insolation chez le jeune enfant sont très simples et se doivent d’être appliquées de manière rigoureuse. Comme l’insolation est directement liée à l’exposition solaire, il est prudent de ne pas exposer vos jeunes enfants pendant les heures dites solidement agressives c’est-à-dire entre 11h00 et 16h00. Vous devez veiller à ce que votre enfant ait toujours la tête couverte par un chapeau ou une casquette. Mais attention aux faux amis de couleurs sombres, les casquettes et tee-shirts se doivent d’être clairs afin de limiter la chaleur. Vous devez surtout penser à hydrater vos enfants qui eux, n’en ont pas toujours le réflexe. Et en cas de baignade, ou de balade, pensez à protéger la peau de vos enfants avec de la crème solaire à un indice élevé, et qui sera renouvelée très régulièrement. Évitez les balades dans des endroits trop chauds également.

Comment agir en cas d’insolation ?

Malgré les mesures de prévention, il arrive parfois qu’un enfant d’un jeune âge se retrouve pris de symptômes d’insolation. Idéalement, si l’état de l’enfant le permet bien sûr, il faut le mettre à l’abri du soleil dans un endroit frais et lui donner de l’eau. Mais dans tous les cas la visite médicale est indispensable. Alors reste à savoir s’il faut appeler les secours en urgence devant des symptômes sévères ou si l’état de l’enfant permet de le mettre à l’abri. Si vous êtes en vacances à l’étranger, rapprochez-vous de votre hôtel afin de connaître les numéros à connaître, ou encore, si il s’agit de l’Europe, sur le site du Service public. L’idéal étant de les avoir à proximité lors d’un voyage avec un enfant, tout comme le carnet de santé de votre enfant. Vous pourrez communiquer avec le pédiatre de votre enfant si possible afin de le tenir informé des examens et des mesures prises pour lui dans le centre hospitalier. Dans un second temps, si le rapatriement doit être envisagé, vous devez contacter votre mutuelle afin de faire le point sur les modalités du retour et de l’hospitalisation. Ainsi, la prévention reste toujours la meilleure des solutions face aux risques de l’insolation.

Vous aimerez probablement
Bobos de plage : trucs et astuces
CSS : comment obtenir l’aide de la Complémentaire Santé Solidaire ?
Découvrez le contrat collectif santé pro Apreva
Prise en charge 100 % : pourquoi souscrire à une mutuelle ? 

Laisser une Réponse